Témoignage du chamane mongol après Festival du chamanisme

L’Homme mongol a un corps et un esprit solide, c’est ce que j’ai ressenti lors de nombreux soins individuels par nos oracles pour les gens du pays
étranger. J’ai envie de vous en parler.

L’Homme est doté d’un corps physique, d’une âme et d’un esprit. Un soin chamanique se consiste à soigner le corps physique, l’âme et l’esprit en même
temps. La médecine actuelle ne peut soigner que le corps physique, mais ne peut pas guérir l’esprit. Les sociétés occidentales n’ont longtemps vu que les corps physiques.

L’existence réelle de l’esprit se traduit à travers les nombreux rites dans de nombreux pays et de nombreuses croyances superstitieuses sont cachées au fin fond de chacun d’entre nous depuis
des millénaires. Si l’esprit n’existe pas réellement, pourquoi la cette notion continue-t-elle d’exister ? Même si la science et l’époque cartésienne prédomine dans ce pays, les superstitions ont toujours existé sous forme diverse et variée…

un chamane mongol au festival

« L’apocalypse » de la planète semble être pour bientôt, car l’équilibre de la planète est très perturbée et les 4 saisons ne viennent pas à chacune son tour. Un jour de
printemps qui où la neige est tombée au lieu de tomber en hiver, j’ai reçu une invitation à participer au Festival international du chamanisme en France.

J’ai été très content de recevoir cette invitation et voilà le 18 avril 2015, avec trois autres grands relayeurs, nous sommes partis en France. Nous avons pris la compagnie
aérienne turque au départ d’Oulanbator et celle-ci autorise 40kg de bagages alors que nos habits et les instruments risquaient de peser beaucoup plus, sans compter nos tambours. Nous étions
très inquiets.

Contrairement à nos inquiétudes, le poids de nos bagages fut moins de 25kg, j’ai appris ensuite que nos Oracles nous ont aidé à soulever le poids.
Difficile de croire quand on ne connaît pas ce monde. Nos Oracles sont nombreux à soulever et nous ne les avons pas vus, mais c’est sans doute un exemple de
la force de nos Oracles qui peut influer sur un corps physique..

Les Oracles ne nous ont pas aidé au retour, nos bagages ont pesé plus de 43kg. Mis à part notre petite aventure de bagages, nous avons découvert un beau pays : la France. Tout y est vert avec des grands arbres, l’air et le climat est doux avec du vent agréable sous un ciel pluvieux.

Lorsque nous sommes arrivés sur le lieu de rencontre internationale des chamanes, je ne pensais pas que nous passerons du temps à faire des soins
individuels tout au long du Festival. Sans compter la Cérémonie du Feu, quelques rites chamaniques mongoles, nous étions sans cesse sollicités par le public et
moi, le petit relayeur, j’ai fait des soins que je n’ai jamais fait auparavant.

Les cœurs des gens d’ici sont si fragiles, ou bien nous avons rencontré les gens fragilisés, je n’en sais rien, en tout cas, quand les Oracles touchent sur le
point le plus sensibles de leur cœur, tout y est prêt à exploser. C’était des gens qui n’ont pas été assez aimés, leur cœur est vide, camouflé et dissimulé,
ils ne sont plus maîtres de leur corps, ni maître de leur vie, ni maître de leur destin.

Qu’est ce qui est plus heureux de ressentir sa plénitude et de vivre maitre de son destin ? Nous appelons la vie « Vivre comme un Dieu sous sa yourte »
comme dans les anciens proverbes mongols. Ces derniers disent aussi qu’il vaut mieux vivre pauvre dans l’indépendance plutôt que riche dans la
dépendance. Le point commun des gens d’ici : Ce sont des zombies qui ont perdu leur pouvoir sur leur vie et leur
destin, broyés par le système qui les supervise. Je suis peut être trop violent dans mon expression. Mais leur vie est dans la main d’une force invisible qui
les mène et dirige sans que les gens se rendent compte. Ils ne sont peut être pas tous comme ça, mais la plupart.

Parmi les gens, il y avait des gens très gentils qui ont un objectif correct dans leur vie, ils luttent aussi pour leur vie et leur indépendance et
l’autonomie. On a vu aussi des gens d’origine lointaine mongole parmi les français.

IMG_1839

Une dame est venue rencontrer un de mes Oracles : J’aime les yourtes mongoles, j’aime la Mongolie, j’ai écrit aussi sur les yourtes mongoles. Je voudrais
vivre dans une yourte mongole, mais l’autorité ne veut pas que les gens vivent en yourte ici. Aidez nous à avoir une autorisation de vivre en yourte.
N’est-ce pas merveilleux ? Les Oracles sont tous unanimes pour aider.

Parmi les gens que j’ai rencontrés, nombreux sont hors la loi naturelle, certains furent empoisonnés par l’esprit des eaux, des gens qui perdaient leur
énergie, les gens divorcés et les familles éclatées, leur vie n’avance plus, ceux qui sont perdus dans l’effervescence de la vie, ceux qui souhaitent
devenir chamanes, ceux qui aiment le chamanisme, ceux qui sont guérisseurs, mais qui ne savent pas maitriser leur don, mais aussi des simples curieux qui
n’y croient pas et qui sont là pour tester. Il y en a même des porteurs des mauvais esprits que nous avons extraits, les gens qui ne pouvaient plus dormir
en paix.

Quant à moi, j’ai rencontré une dame qui parle 10 langues différentes. Elle a exposé aux Oracles ses différents problèmes, ses sommeils perturbés, ses
états de panique. L’Oracle a écouté avec patience chacun de ses problèmes, lui a donné des bons conseils et a guéri son corps, son état d’esprit. Le
lendemain, elle est revenue me voir en disant qu’elle ressentait encore la chaleur et l’énergie de l’Oracle et qu’elle a enfin ressenti la paix intérieure.
Elle voulait à tout prix venir en Mongolie, elle a envie d’approfondir son envie d’apprendre sur le chamanisme mongole et nous nous sommes donnés rdv en
juin.

Une autre dame convaincue qu’elle attire des mauvaises énergies en elle, est arrivée en état de panique extrême, complètement sonnée avec un regard
instable. Après le soin, un sourire apaisé s’est dessiné sur son visage. Tout le monde a des ressentis. Certains d’entre nous ont plus de facilités de
communiquer avec la nature, mais il arrive que cette facilité de contact avec la nature peut se révéler difficile à supporter et montre au porteur des
choses non désirées et peut devenir un fardeau lourd à porter.

Ce ressenti et ce contact avec la nature doit être correctement géré et correctement développé. Dès lors, nous devons rester psychologiquement stables en
restant maîtres de nous mêmes. Cette dame portait un don qui était devenu un fardeau. L’Oracle a accompli sa tache en la rendant joyeuse, consciente. Le
lendemain, elle est revenue me porter un cadeau avec un remerciement sincère. Qu’est ce qui vaut mieux qu’une gratitude sincère pour un chamane ? Quant à
mon Oracle qui n’avait jamais fait un soin avec un relayeur jeune comme moi, a effectué des soins de grande qualité dans un pays étranger. C’est curieux.
Bref, l’Oracle m’a rappelé une fois de plus qu’un soin est un ensemble d’équilibre entre le corps physique, l’âme et l’esprit.

IMG_1817

Chaque fois que l’Oracle fait des soins « légers » sur des gens, je ressentais un nettoyage profond, des recharges d’énergie, des paroles d’apaisement.
Quand aux gens qui ont besoin d’un soin profond et qu’une seule séance ne suffit pas, l’Oracle demandait de revenir la voir pour un autre soin. Car
l’Oracle ne veut pas laisser ses soins non achevés.

Au bout de trois jours de soin, j’ai été honoré par le grand Oracle ayant obtenu le titre de Zairan. Mais quand je suis revenu en Mongolie, j’ai appris
qu’à quel prix, j’ai obtenu ce titre. Le sentiment d’être mort et d’être ressuscité…

J’avais entendu que l’Europe abrite de nombreux esprits en errance. En particulier, la France est la patrie de ces esprits avec tous ses monuments anciens, des
vieux bâtiments et des châteaux. Le lieu (du festival) m’a parlé et il s’agissait d’un endroit qui fut une prison auparavant sur laquelle se sont construites des
bâtisses où du sang a coulé à flot.

Cet endroit abritait comme un peu partout ailleurs des forces noires. Je ressentais de temps à autre les colères sans raison, quelques instabilités…C’est
de l’influence de ces forces noires.

Les forces noires sont des esprits des hommes anciens qui n’ont jamais quitté la terre quand ces hommes sont morts. Ils sont restés emprisonnés sur la
terre sans jamais passer devant le juge des morts et vivent sur le même monde que les êtres humains. Ils vivent sur terre en suçant des énergies des
humains. Les Oracles se nourrissent des énergies du soleil, de la lune, de la nature et du ciel. Ces terres sont trop habitées par des esprits. Notre
but est les faire partir. Figurez vous qu’il y avait même des esprits qui vivaient sur terre depuis le début de l’humanité. Ces esprits sont devenus très
forts et traversent les périodes et les milliers d’années et ils sont devenus difficiles à évacuer même pour nos Oracles. Ces esprits se sont renforcés et devenus
indestructibles, sont arrivés au point de pouvoir se servir des hommes et des femmes en dirigeant leurs esprits et leurs corps. Plus leur force grandit,
plus leur envie malsaine dirige les Hommes et mangent la terre. D’après mes ressentis, la planète entière suit à présent les forces noires.

Nous sommes là pour lutter contre ces forces. Un seul homme, un seul chamane ne peut jamais lutter contre ces forces.

Même si je pars avec 1000 Oracles, je suis attendu ici par des millions d’esprits emprisonnés. J’y étais averti et préparé, mais j’ai perdu un Oracle lors
de cette bataille. C’est sans doute parce que je suis un relayeur pas assez expérimenté. Même si je sais qu’aucune guerre ne peut se dérouler sans perte. A
la sortie de l’aéroport en Mongolie, nous étions accueillis par de nombreux autres relayeurs qui nous ont nettoyés nos habits et nos corps. Le feu nous a
rendu propre et intact avec les odeurs de neuf plantes. A la fin de la cérémonie de nettoyage, mon Oracle est descendu, Il bougeait à peine ses doigts,
n’arrivait pas à parler, ni à boire. Cet oracle me protégeait depuis le début jusqu’à la fin en protégeant ma vie, ma famille en prenant toutes les
attaques extérieurs à ma place.

Pourquoi les Oracles se blessent-ils ? Le monde invisible n’est sans doute pas un monde de paradis. Les Oracles sont blessés quand le relayeur n’est pas assez
fort. Quand je perds un de mes Oracles, ma vie est en danger et je n’ai plus droit à l’erreur. Le relayeur a une vie exposée au danger et il me rappelle à
quel point c’est important de laisser mes descendants. J’ai compris aussi qu’être chamane n’est pas une activité de loisir. Nous avons tous un destin
dangereux à tout moment. J’ai compris quel est l’impact du monde invisible dans le monde visible. Je suis mort une fois et je n’ai plus le droit à l’erreur
maintenant. Même si je suis relayeur de nombreux oracles, si chaque fois un de mes oracles disparaît, qui va mener la bataille ?

J’ai beaucoup pleuré avec mes yeux couverts de larmes de tristesse. Ce sentiment d’avoir perdu l’être le plus cher. Quand j’ai accueilli la première fois
cet Oracle, c’est lui qui était venu en deuxième. Son arrivée était une descente très forte, quelle fougue, quelle voix avait il ? Comment il était devenu après la
bataille en France ? Blessé, il n’arrivait à peine bouger ses doigts, n’arrivait pas à parler et à boire du thé.

Je ne l’ai jamais vu réellement et physiquement, mais il est venu incorporer son descendant depuis l’époque de 800 ans. Ce soldat imbattable m’a laissé une
prise de conscience, une intelligence et un titre. Moi qui accueillait mes oracles quand je voulais quand cela m’arrangeait, je sous-estimais la vie du
monde invisible. Mes pertes ont été supportées par mes Oracles.

Ce titre, cette intelligence, cette prise de conscience m’ont couté chers. Ces 12 jours que j’ai passés dans ce pays étranger m’ont
fait comprendre les choses que je n’aurais jamais comprises si j’étais resté en Mongolie. La vie dure des chamanes. J’ai sans doute plein d’autres choses à
comprendre.

J’ai juste entrevu la guerre pour servir à l’Oeuvre. Nous avons sans doute beaucoup à apprendre des uns et des autres. Nous devons apprendre comment nous
devons nous protéger. La paresse est destructrice. Alors si le relayeur est paresseux, il s’autodétruit. Nous devons tous nous servir à la grande cause en
étant intelligent. Peut être le futur nous teste. En tout cas, pour ma part, j’ai réalisé que j’ai énormément à apprendre.

Je remercie de fond de mon cœur mes Oracles, tous les esprits des autres chamanes mongols restés au pays en nous soutenant, ainsi que les interprètes en langue mongole. Même si nous
n’étions que quatre relayeurs, nous étions spirituellement nombreux à partir de notre pays. Si nous sommes revenus vivants, ce n’est pas grâce à
notre pouvoir chamanique, ni grâce à l’homme que je suis, ni grâce à ma capacité et à ma force, c’est grâce aux Oracles, aux amis nombreux qui nous ont
soutenu et au Ciel.

Je tiens à remercier à Mme Orsoo qui nous a guidé et a permis que ce séjour soit possible. Elle nous a expliqué le système de développement occidental et
le sens que cela a pris. Elle nous a fait visité la France. Même si les Oracles soient puissantes, si les gens physiques ne sont pas à la hauteur de leur
attente, cette Œuvre ne serait pas complètement accomplie.

Je remercie tous les interprètes et nos assistants compatriotes qui n’ont sans doute pas compris l’importance de cette œuvre pour l’instant. Ils comprendront plus tard
que leur participation est marquée dans le ciel.

Tout le monde sait taper sur un tambour et être habillé en chamane. Nous avons ri ensemble, découvert cette culture, nous nous sommes pris dans les bras et
admiré la culture occidentale. Mais c’est une affaire des personnes qui vivent sur terre. Les chamanes, nous sommes des gens dépendants du monde invisible.

Que tous les chamanes comprennent ça.

Tenger Mongol Gazar

Voyage chamanique en Mongolie

3 Comments

  • j’arrive en Mongolie

    mai 19, 2015
  • Merci pour le beau texte et le partage…je serais heureuse de vous rencontrer en Mongolie en juillet…Anna

    mai 19, 2015
  • Merci merci merci pour votre témoignage. Merci pour ce que vous faites . Soyez béni et protégé , longue vie à vous . Surtout gardez la pureté et l’honnêteté dans votre travail . Entraidons nous pour rendre l’équilibre à notre monde humain . Et pour cela nous devons être dans l’humilité dans l’amour et le partage .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.